CHRISTIAN KERT

Les militants réclament une « refondation » de l’UMP

A l’image des députés de 1789 qui avaient ouvert des « Cahiers de doléances » sur les marchés au peuple de France, Christian Kert a ouvert ses Cahiers aux sympathisants de droite et du centre.


C’était le 8 juillet : 16 jours plus tard, le vice-président de l’UMP, a refermé ses Cahiers, riches de plus de 250 contributions. Pour la Provence, il a décrypté le contenu et surtout a promis de porter la voix des symapthisants auprès des instances parisiennes du parti. Une missions d’autant plus essentielle pour le député, que les contributions sont pour la plupart constructives et sans concessions : 52% des contributeurs se prononcent pour une équipe de refondation à la tête du parti. Et 20% pour un autre parti.

KERT-DOLEANCES-02082014

Crédit Photo : Laurent MARTI

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *