zenibus

Le Zenibus de la Discorde !

Il faut avouer qu’en terme de transports en commun, nos politiques ont fait fort : comment promettre monts et merveilles avec la mise en place d’un Bus à Haut Niveau de Service, qui cache en réalité la disparition des bus de proximité ; sans compter les problèmes de circulation qui en découlent depuis de nombreux mois.

le-pennois-octobre-2016-uneVous êtes très nombreux à nous faire part depuis quelques années des difficultés croissantes en terme de transports scolaires, rencontrées par nos collégiens se rendant à Simone de Beauvoir ou par nos lycéens se rendant à Jean Monnet.
Mais en cette rentrée 2016/2017, la situation devient plus que critique et inacceptable pour une commune comme celle des Pennes-Mirabeau !
1 seul car dans la journée pour le Lycée, mais aucun bus direct via les Bus de l’Etang pour le collège et le Lycée. Le service apporté par le SMITEEB s’est réduit comme peau de chagrin, laissant dans la panade de nombreuses familles.

La mise en place il y a quelques semaines du BHNS, lancé en fanfare après plusieurs centaines de millions d’euros de travaux financés par nos impôts locaux, cache en réalité une paupérisation accélérée du reste du réseau. Sans compter que les Pennois sont malheureusement sanctionnés par une double peine, devant aujourd’hui subir et composer avec des bouchons sans précédents aux quatre coins de la commune, engendrés par l’installation de nouveaux feux tricolores. Le comble : ce BHNS devant être plus rapide, se retrouve bloqué dans les bouchons qu’il a lui-même créé.

Une situation inquiétante qui résulte d’une incompréhension et d’un manque de collaboration entre la régie de transports de la CPA et du SMITEEB. Il est vraiment temps que la municipalité use de son pouvoir pour taper du poing sur la table et exiger la mise en place des services que nous méritons !

En tout cas, il faut dire que le Maire de Marignane a quant à lui pris ses responsabilités comme le rapporte l’article de La Provence du 23 septembre dernier alors que la gronde s’amplifie partout (cf. article ci-dessous)

article-collectif-voirie

Article à retrouver dans Le Pennois de ce mois d’octobre

Comments

comments

Une réflexion sur « Le Zenibus de la Discorde ! »

  1. Le Zénibus a créé les bouchons ? Etrange, j’avais l’impression qu’ils étaient déjà monstrueux au niveau du Tunnel RN113 bien avant les travaux et qu’aujourd’hui encore, ils sont dus au nombre disproportionné de voitures, même s’ils sont amplifiés par les feux du BHNS.

    Le reste du réseau se paupérise ? Je ne vois que 6 points d’arrêts, du boulevard Marcel Pagnol au Val de Croy, qui ont été lésés. Ils restent tout de même desservis (ligne 3), et même si les correspondances et les fréquences sont plus contraignantes, il n’y a pas d’isolement. Les autres quartiers voient leur desserte maintenue, celle de Plan de Campagne est plus fréquente, la ligne 2 passe maintenant la mairie (peu souvent mais c’est un début) et l’allègement des horaires pendant les vacances est supprimée. Est-ce la disparition des bus de proximité ? Je n’ai pas eu cette impression en continuant à les emprunter comme depuis trois ans.

    Ce n’est pas en exagérant les choses et en dénigrant toutes les alternatives à la voiture que l’on pourra mieux circuler et respirer aux Pennes-Mirabeau, ville déjà coincée entre 2 autoroutes. L’automobile doit faire l’objet d’un usage plus raisonné, car elle est souvent moins utile qu’on ne le croit pour des conséquences désastreuses. En journée, pour aller au travail et se déplacer en ville, pas besoin d’encombrer les routes et de pourrir l’air alors qu’il existe des alternatives valables, encore faut-il ouvrir les yeux. La marche et le vélo ne sont pas idéaux aux Pennes, (notamment à cause des routes départementales non aménagéés et du rond-point Coca-Cola qui fracture la ville) mais ils font l’affaire pour un déplacement dans son quartier !

    Ces pensées n’ont rien d’une idéologie de bobo (on pourrait aussi dire que le tout voiture est une idée de beauf), c’est simplement du bon sens, il ne s’agit pas d’interdire l’usage de la voiture mais d’en finir avec l’excès ! Les automobilistes sont toujours les bienvenus en ville, leurs véhicules avec modération !

Les commentaires sont fermés.