CLG CAMILLE CLAUDEL

Carte Scolaire : Non à Camille CLAUDEL pour les Pennes !

Coup de tonnerre il y a quelques mois lorsque le Conseil Départemental annonçait que la nouvelle carte scolaire obligerait les enfants du secteur du Repos et de Palières à se rendre dès septembre 2017 à Camille CLAUDEL (collège de Vitrolles classé REP), et non plus à Simone de BEAUVOIR.

Une décision prise sans aucune concertation enclenchée par le proviseur du Collège Jacques Monod.
Après nous avoir reçus, le Conseil Départemental (CD) a souhaité rencontrer les parents d’élèves délégués afin de faire évoluer positivement le dossier. Si le CD s’est engagé à accepter toutes les dérogations cette année, la position maintenue par tous est claire : oui pour envoyer nos petits sur 2 collèges différents, mais pas sur 3 ! Une nouvelle carte scolaire travaillée et validée par les parents d’élèves délégués sera proposée en juillet au CD pour être votée en février 2018.

Pourquoi nos collégiens ne se rendent pas tous à Jacques Monod, collège des Pennes-Mirabeau ?
La question revient souvent de la part des parents. En effet, si les écoles restent des établissements gérés par les municipalités, les collèges sont des structures départementales, gérées de fait, par le Département. De même, Jacques Monod accueillant plus de 600 collégiens des Pennes et quelques 70 enfants hors commune (dont 40 dans la classe internationale), l’établissement est arrivé à saturation, d’où la nécessité de délester une partie de la commune depuis plus de 10 ans sur Simone de Beauvoir.
Il est donc très important, à court terme, de faire évoluer cette carte scolaire et les transports qui en découlent, qui restent depuis 15 ans très en deçà du service attendu pour des enfants de 10 ans sur de nombreux quartiers.

Quant à l’après, il sera plus qu’important de mener un autre combat : celui de l’agrandissement de Marie MAURON qui permettrait d’accueillir le secteur des Barnouins et de la Voilerie.

Mis à jour le 4 juillet : Une nouvelle carte scolaire travaillée et validée par les parents d’élèves délégués, la municipalité et notre groupe municipal, a été proposée  le 3 juillet dernier au Département lors d’un rendez-vous avec les services dédiés à l’éducation. Une proposition qui sera soumise au vote du Conseil Départemental de l’Education Nationale en février 2018. 

Article à retrouver dans le Pennois de cet été 2017

Comments

comments